Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Recueillir des capitaux le microfinancement de l'habitation


Nouvelles et ressources
«Le partage d’information à l’atelier régional sur le microfinancement de l’habitation a amélioré nos possibilités d’obtenir plus d’argent», précise Mary Mathenge, la directrice générale de la National Cooperative Housing Union (NACHU), au Kenya.
 
L’atelier présenté en juillet 2007 au Kenya regroupait des représentants de la NACHU, du Kuyasa Fund (Le Cap, Afrique du Sud), du WAT Human Settlements Trust (Dar es Salaam, Tanzanie), de quatre institutions financières locales et d’Abri international pour discuter des stratégies en vue de recueillir des capitaux pour le microfinancement de l’habitation.
 
Abri international et ses partenaires en Afrique conçoivent des programmes de microfinancement pour l’habitation en vue d’offrir de petits prêts à court terme à des organismes pour leur permettre d’acheter des terrains et de mettre en place des services de base d’eau et d’hygiène. Les ménages individuels empruntent pour améliorer leur logement actuel ou bâtir leur logement pièce par pièce. Le Kuyasa Fund a déjà consenti plus de 5000 prêts, mais les autres en sont encore au stade pilote. Le financement provient d’une combinaison d’épargne des particuliers, de capitaux internes, ainsi que de fonds canadiens et internationaux. Le défi consiste maintenant à élargir les modèles de microfinancement existants pour l’habitation en constituant des sources de capitaux durables et à renforcer les capacités pour bien gérer ces nouveaux capitaux.   
 
«L’atelier a permis d’appuyer l’engagement de la NACHU auprès des banques locales», déclare Olivia van Rooyen, du Kuyasa Fund. La NACHU négocie avec des institutions financières locales pour les convaincre de participer à son programme de microfinancement de l’habitation.  
 
Nos partenaires viennent en aide à des milliers de familles en leur offrant une formation novatrice, des programmes et des services de sensibilisation, mais ils ne peuvent répondre qu’aux besoins de financement de quelques centaines de personnes pour les aider à obtenir un logement. Grâce à un nouveau financement de l’ACDI pour appuyer le programme de microfinancement de l’habitation en Afrique, le cadre est prêt pour permettre à nos partenaires d’élargir leurs activités.
 
Un comité composé d’experts canadiens dans les secteurs du logement social, des finances et des services bancaires offre une orientation stratégique à Abri international pour le processus d’expansion. Un des concepts consiste à faire participer les coopératives et les groupes de logement social canadiens à cette initiative en utilisant des garanties de prêts pour l’habitation.
 
Les partenaires africains d’Abri international ont hâte d’élargir leurs activités. «Nous devons offrir plus de chances aux familles à faible revenu d’avoir accès à des conditions de financement souples et abordables qui correspondent à leur mode de construction graduel», a conclu Olivia.