Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Créer des occasions economiques pour améliorer les logements


Nouvelles et ressources

Kelly MacMillan

Stagiaire d’Abri international

 

Des femmes provenant de villages ruraux du Cameroun se sont rendues à Yaoundé, la capitale, pour vendre une vaste gamme de produits locaux, dont des fruits et légumes frais, des épices séchées, des tissus teints, du linge de maison et des mets typiques du Cameroun. Ces femmes étaient réunies à l’occasion de la Journée internationale des femmes rurales, le 15 octobre 2006.

 

Le partenaire d’Abri international dans ce pays, la Coalition des organisations non gouvernementales du Cameroun oeuvrant dans le domaine des établissements humains (CONGEH), reconnaît que les activités productrices de revenus pour les femmes améliorent considérablement les conditions de vie d’une famille. La CONGEH est une coalition regroupant plus de 30 organismes membres.

 

Au Cameroun, les femmes sont de véritables piliers de la famille et de la communauté. Elles sont généralement chargées de gérer les ressources du ménage et d’apporter des améliorations dans la maison et le milieu de vie de la famille. La CONGEH considère la création d’activités productrices de revenus comme une étape importante pour améliorer les conditions de logement et de vie des familles pauvres. L’autonomie économique des femmes est reconnue comme un élément important pour permettre aux femmes d’avoir un pouvoir décisionnel dans le ménage et au sein de la collectivité.

 

Un défi majeur auquel la CONGEH est confrontée dans son travail au niveau du logement et des établissements humains est l’incapacité des producteurs ruraux, en particulier les femmes, d’avoir accès aux marchés. Beaucoup de facteurs contribuent à cette situation, dont le manque d’infrastructures et de transport. La CONGEH et ses membres ont répondu en mettant sur pied le Centre commerce et développement (CCD), un espace commercial ouvert à Yaoundé pour les producteurs ruraux. Inspiré des principes du commerce équitable, le CCD permet aux producteurs de contourner les intermédiaires et de recevoir un prix équitable pour leur travail, ce qui augmente leur revenu global.

 

Les membres de la CONGEH travaillent en étroite collaboration avec les producteurs ruraux, en particulier les femmes, pour les aider à accroître leur capacité de production et à améliorer la qualité de leurs produits. Les programmes de formation aident les femmes à renforcer leurs capacités dans des secteurs tels que la couture, la teinture des tissus, la restauration résidentielle, le design intérieur et les technologies de l’information. L’objectif global est d’aider les femmes à accroître leurs revenus pour qu’elles puissent ensuite les réinvestir dans leur ménage.

 

Grâce à des initiatives comme le CCD, la CONGEH travaille dans l’esprit du thème de la Journée internationale des femmes rurales. Elle aide les femmes à devenir les chefs de file d’aujourd’hui et de demain en favorisant l’égalité homme-femme et la construction de meilleures maisons et communautés.