Ce que nous faisons Contexte et réalisations Notre histoire en photos Conseil et employés Le rapport biannuel Partenaires canadiens Éthique et confidentialité
Afrique Activités africaines régionales Asie Europe de l'est Amérique latine et Caraïbes Le microfinancement du logement – Optimiser la croissance économique Logement et VIH/sida Droit au logement et gouvernance La sécurité alimentaire urbaine, l'agriculture urbaine et les espaces pour le logement
Quoi de neuf? Le bulletin Archives
Offres d'emploi Conseillers techniques Bénévoles Programme de stages
Campagne pour le Zimbabwe Campagne au Kenya Autres campagnes
Nouvelles et ressources

Promouvoir le droit à la terre et au logement au Forum social mondial de 2007

April Griffin Stagiaire d’Abri international

 

 

En janvier 2007, environ 50 000 personnes provenant d’un large éventail d’organismes locaux et internationaux, d’établissements d’enseignement et de groupes communautaires se sont réunies à Nairobi, au Kenya, pour partager leurs luttes et leurs exemples de résistance à l’occasion du 7e Forum social mondial (FSM). La première journée, j’ai été marquée par le slogan «Les femmes ne sont pas un bien, mais elles DOIVENT avoir le droit de posséder des biens». Pour moi, cela reflétait la grande importance accordée au droit à la terre et au logement à ce rassemblement international.

 

Je suis au Caire, en Égypte, pour un stage de six mois avec la Coalition internationale de l’habitat – Réseau pour les droits à la terre et au logement (CIH-HLRNCIH-HLRN) pour le compte d’Abri international. Le Réseau, en collaboration avec la communauté plus globale de la CIH, coordonne des mesures conjointes et collectives, et milite en faveur du droit fondamental à un logement convenable et à la sécurité d’occupation. Abri international et plusieurs de ses partenaires canadiens sont membres de la CIH.

 

J’ai assisté au FSM de 2007 comme membre de la délégation du CIH-HLRN. Au FSM, le CIH-HLRN et la communauté de la CIH ont partagé leurs expériences et organisé des ateliers, des séminaires et des débats sur des enjeux tels que la privatisation des biens et des services publics, y compris le logement et la terre, la violence immobilière, l’exclusion et l’itinérance, les villes inclusives, et la situation des droits de la personne dans les luttes pour le droit à la terre et un logement convenable et un environnement durable. Abri international a également coordonné un atelier sur le logement et le VIH/sida dans le but d’encourager l’échange d’information et d’expériences entre les organismes de logement qui participent à des interventions communautaires et à l’intégration du VIH/sida dans leur travail en ce qui concerne le droit aux terres et au logement.   

 

Une des expériences les plus mémorables a été une visite à Kibera, le plus important bidonville en Afrique, où sont entassées 800 000 personnes. Kibera n’a pas de services de base et d’abris appropriés, de sorte que la vie pour les résidents est extrêmement difficile. Stephen Muiruri Mukuogo, un bénévole d’un réseau local du droit au logement associé au  Mazingira Institute, à Abri international et à la CIH a toutefois déclaré que «même face à cette pauvreté et à cette injustice, les résidents du bidonville luttent pour défendre leurs droits».

 

Grâce à mon stage, j’espère pouvoir aider les membres du HLRN à surveiller et à trouver des solutions ensemble aux problèmes et aux violations du droit à la terre et au logement. Sur un plan pls personnel, j’ai acquis une connaissance concrète du droit à la terre et au logement et des défis dans cette région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Ler fait de voir la réalité à Kibera et d’apprendre des membres de la CIH de partout dans le monde m’a aidé à améliorer cette connaissance. Je peux mieux voir où ma petite contribution pourrait se situer dans la lutte plus globale pour le droit à la terre et au logement à l’échelle internationale.

 

Pour en savoir plus ou pour devenir membre, veuillez consulter le site de la CIH à http://www.hic-net.org/.